LE CHÂTEAU
———De Fontenille, notre pays…

47 000 ha de vignes formant l’un des vignobles les plus réputés du monde.

L’Entre-deux-Mers

Entre Garonne et Dordogne, le pays de l’Entre-deux-Mers se situe à l’est du plus vaste département de France, la Gironde. L’Entre-deux-Mers vient du latin “Inter duo maria” c’est-à-dire entre deux marées. En effet, cette dénomination est liée à l’influence des marées qui remontent le cours des rivières Dordogne et Garonne via l’estuaire de la Gironde. Le mascaret, une vague formée par le choc entre la marée montante et le débit des fleuves, en est la concrétisation. L’Entre-deux-Mers est une contrée verdoyante qui ondule de crêtes en coteaux, de collines en vallons. Elle est surnommée la toscane bordelaise.

l’Abbaye de La Sauve

L’histoire de l’Abbaye de la Sauve Majeure remonte à 1079 lorsqu’un moine bénédictin, qui deviendra plus tard Saint Gérard de Corbie, fonde Notre Dame de la Sauve Majeure au cœur d’une vaste forêt dans la région de l’Entre-deux-Mers. L’expansion de l’abbaye fut possible grâce au soutien du Duc d’Aquitaine et à la proximité du chemin de Saint-Jacques de Compostelle. Sous l’impulsion de l’Église, le vignoble se développe dès le XIIe siècle. L’abbaye bénédictine de La Sauve-Majeure joue un rôle décisif en défrichant les coteaux bien exposés pour y implanter la vigne et c’est à ce moment que débute l’aventure du vignoble de l’Entre-deux-Mers et celui de Fontenille, situé juste à côté de l’Abbaye.

70 L’abbaye est alors à la tête de 70 prieurés répartis entre l’Angleterre et l’Aragon au 12ème siècle.

LE DOMAINE
C’est tout une histoire——————

Une relation avec l’Histoire

Au 4° Siècle, au temps où le poète Ausone vantait les vins de la région s’élevait au lieu-dit «Font e melha» une  villa romaine dont il ne reste que des vestiges épars. La vigne y était déjà présente.
Déjà en 1290 les vignes sont mentionnées dans un bail à Fontemilles.
Au 15° siècle, les archives de l’Abbaye de La Sauve Majeure dont le site est rattaché foncièrement jusqu’au début du 17° siècle font état du Domaine de Fontemilles.

La passion de Stéphane Defraine

Ce qui séduit chez Stéphane, c’est sa vitalité, son souci permanent de se remettre en question, « Il y a d’excellents terroirs dans l’Entre-deux-Mers, dignes des plus grands Bordeaux. Dès que l’on replante avec les bonnes densités, le bon clone, les bons porte-greffes et que l’on mène la vigne comme il faut, ça marche ! On produit des raisins de top qualité capables d’intéresser le monde entier. »
De ses rencontres avec des distributeurs et des visites des vignobles à travers le monde, il prend conscience du fossé qui se creusait entre Bordeaux et le Nouveau Monde. Il décide alors de changer l’orientation du vignoble de Fontenille. Il met le cap sur l’excellence technologique, conjugue rigueur et inventivité dans ses vignes, son chai et il bâtit un réseau commercial pour vendre en direct ses vins. Écrit ainsi ça paraît simple mais il faut mesurer à sa juste valeur la somme d’énergie et de pugnacité que Stéphane a dû déployer pour arriver là où est arrivé.

« Passionnés, nous sommes guidés par notre envie de partager un terroir, une culture, une vision de la place de l’homme au sein de ces valeurs. Nous avons conscience de n’être qu’un maillon dans une aventure commencée il y a presque 10 siècles et qui continuera bien longtemps après nous. »

Un peu de lecture ? Découvrez l'histoire du Château de Fontenille en bande dessinée.