LE VIGNOBLE
———La culture de la vigne.

Le terroir

Deux types de sols cohabitent à Fontenille. Le premier est fait de sols protégés des dépôts alluviaux, anciens, constitués de graves argileuses sur calcaire. Ces sols chauds et pauvres orientés au sud et à l’ouest conviennent particulièrement à la vigne rouge. Le deuxième, constitué de limons souvent graveleux et que nous appelons boulbène sont des sols plus froids, très adaptés grâce à une fin de maturité lente à la production de vins fruités en blanc et rosé

Une particularité notable du terroir de Fontenille, c’est d’être situé à la limite de partage des eaux entre Garonne et Dordogne. Cette situation unique à 105 mètres d’altitude nous permet d’avoir une bonne circulation d’air et donc une faible pression des maladies cryptogamiques.

67 parcelles, chacune unique. Le vignoble couvre 56 ha dont 20 ha de vignes blanches et 36 ha de vignes rouges.

L’écologie

Le vin de Fontenille c’est un  « retour vers le futur » d’un vin au plus près de la nature car Stéphane pense « qu’il serait vain de vouloir recréer dans le chai ce que la vigne n’a pas su exprimer et que le vin vient de ce que la nature nous offre » L’engagement environnemental n’est pas un vain mot ni un effet marketing à Fontenille. Dans ce domaine aussi Stéphane passe aux actes. Cela se traduit sur les consommations d’énergie, la préservation des ressources en eau, les modes de culture et la protection de la vigne, le tri et le recyclage des déchets, les intrants, la protection de la santé des salariés, des riverains et des consommateurs, l’intégration des bonnes pratiques, une démarche qualité, la mise en place d’un management participatif. Comme quoi on peut tout à la fois, être visionnaire, moderne, pratiquer une viticulture de pointe tout en redonnant du sens à notre vin produit.

Certification environnementale

Nous sommes certifiés HVE3 (Haute valeur environnementale) depuis 2017. La certification environnementale des exploitations agricoles est une démarche volontaire qui vise à identifier et valoriser les pratiques plus particulièrement respectueuses de l’environnement mises en œuvre par les agriculteurs. Elle porte sur quatre thématiques clés : la préservation de la biodiversité, la stratégie phytosanitaire, la gestion de la fertilisation et la gestion de la ressource en eau. Le troisième niveau ou «haute valeur environnementale» s’appuie sur des indicateurs de résultats. La certification de l’exploitation, qui permet d’apposer sur les produits la mention valorisante « issus d’une exploitation de haute valeur environnementale »,garantit un haut niveau de performance environnementale de l’entreprise.

La culture de la vigne

Les plantations : C’est à ce moment-là que tout commence dans notre recherche de qualité.  A la plantation, nous choisissons en fonction de l’historique, du type de sol, de l’orientation et des analyses un cépage, un clone et un porte greffe. Cette réflexion est indispensable pour avoir la meilleure expression du terroir possible qui nous caractérise. Une plantation nous engage pour minimum 30 ans, voire plus de 50 ans selon les cépages choisis. C’est donc un choix intergénérationnel important.

La densité de plantation (le nombre de pieds de vigne par hectare) joue un rôle important dans la qualité du raisin obtenu : A production égale, une densité plus importante amènera une vigueur et une production individuelle des souches plus faibles, une meilleure alimentation des raisins, une maturité plus précoce, une concentration plus élevée des anthocyanes et des polyphénols en général.

L’orientation des rangs : La majorité de nos vignes sont plantées Nord/sud afin de profiter au mieux de l’ensoleillement et capter la lumière, tout en tenant compte de la topographie du terrain.

Le travail du sol : Depuis 2005, nous mettons tout en œuvre pour nous passer de l’utilisation de produits chimiques pour la culture de nos vignes. Nous avons donc investi dans les outils nécessaires, mais aussi dans la formation de nos tractoristes. Le sol est un support d’activité biologique, qui fournit à la vigne, l’eau et les éléments minéraux nécessaires à son développement. Il contribue, pour une large part, à l’expression qualitative de nos vins. Un entretien du sol est nécessaire, notamment pour éliminer les plantes adventices